Routes de Guadeloupe, un établissement public unique en France

La loi Liberté et responsabilités locales du 4 août 2003 prévoyait le transfert du réseau des routes nationales dites non stratégiques aux collectivités locales au 31 décembre 2006.

En 2007, Le syndicat mixte Routes de Guadeloupe a donc été créé à l’initiative du Département et de la Région, afin de poursuivre les missions d’entretien de gestion et d’exploitation  sur plus de 1 000 km de routes, dont à peu près 400 km de Nationales et un peu plus de 600 km de départementales que totalise la Guadeloupe.

Une  gestion commune

Les deux collectivités ont souhaité maintenir un outil unique, dont les avantages étaient notables ; conserver l’organisation, mutualiser les moyens pour poursuivre l’entretien, l’exploitation et la gestion des voies, de façon rationnelle.

Avec les problématiques d’embouteillages récurrents que nous connaissons, les abords des grandes agglomérations sont extrêmement chargés, avec plus de 100 000 véhicules par jour.

Cela nécessite de rationaliser l’utilisation des réseaux, ce que permet de faire notre syndicat mixte.

    Plus de 300 agents au service de la Guadeloupe

Des agents issus de métiers diversifiés (techniques et administratifs) répartis sur tout le territoire,  travaillent pour le confort et la sécurité des usagers sur les routes.  Avec des équipes réactives, capables de répondre rapidement aux aléas (accidents, catastrophes naturelles, etc) survenus sur le réseau routier,  Routes de Guadeloupe s’engage en tout temps à fournir une qualité de service public optimale aux Guadeloupéens.