Gestion administrative du domaine

On distingue la gestion du domaine et la gestion des sinistres.
La gestion du domaine concerne les routes et leurs dépendances, l’entretien et la re-configuration des routes. Tous les ans des centaines d’autorisations administratives : permissions de voirie et arrêtés de circulation sont  déivrées  pour améliorer sécuriser et aménager le réseau routier.
Les sinistres sont de plusieurs natures. En majeure partie, ce sont des accidents de la route qui causent des dommages au domaine public : routes et accotements, éclairage public ou panneaux de signalisation routière. Routes de Guadeloupe est chargée de remettre en état le matériel endommagé. Les collectivités territoriales gèrent les contentieux.

Des manifestations encadrées

Routes de Guadeloupe assure aux usagers les meilleures conditions de circulation, notamment lors de manifestations culturelles et sportives. à titre d’exemple, on peut relever plus de 250 manifestations sportives par an :
–    170 courses cyclistes
–    47 courses pédestres et marches
–    14 courses automobiles
–    13 courses de motos
–    23 triathlon et duathlon

Manifestations culturelles :

Autres Manifestations nécessitant des mesures particulières sur la Route : Tour cycliste international, Karujet (Championnat du Monde de Jet Ski), concerts, etc.

L’entretien des routes

Routes de Guadeloupe dirige toutes les opérations d’entretien des routes nationales et départementales depuis la programmation jusqu’aux opérations. La structure intervient en Régie directe ou par pilotage d’entreprises privées.
La régie possède ses propres équipements et réalise elle-même :
–    élagage et travaux de fauchage
–    Curage de fossés d’accotement
–    Bouchage des  » nids de poule  »
–    Surveillance des réseaux
–    Pose de balisage pour prévenir un danger ou un dysfonctionnement
–    Entretien des équipements de signalisation
–    Nettoyage général des routes,
Les entreprises privées réalisent les entretiens complémentaires suivants :
–    élagage et travaux de fauchage
–    Curage et hydro-curage
–    Signalisation verticale (panneaux) et horizontale (marquages routiers)
–    Réfection des chaussées
–    Entretien et réparation des ouvrages d’art (ponts d’une longueur supérieure à 2 mètres).

L’ingénierie

Des ingénieurs spécialisés travaillent au sein des bureaux d’études, répartis au siège et dans les cinq Agences de Routes de Guadeloupe. Tous travaillent en commun et mènent des réflexions pointues et prospectives sur les améliorations à apporter au réseau routier, conformément aux besoins en déplacement du territoire. Ils ont pour leitmotiv : améliorer la circulation et les déplacements des personnes sur tout le Territoire de Guadeloupe.

Domaine public routier

Le réseau routier, géré par Routes de Guadeloupe, est constitué de :

–    416 Kilomètres de routes nationales dont 300 ponts*
–    619 Kilomètres de routes départementales dont 200 ponts*
–    67 carrefours giratoires

*: ouvrages de franchissement dont la portée est supérieure à 2 mètres de long